TECHNIQUE DE PRISE EN CHARGE DE LA VOIE VEINEUSE CENTRALE

I SURVEILLANCE
Surveillance locale
·        Surveillance du montage (robinet (s), prolongateur, rampe,…), s'assurer de son étanchéité et de sa propreté
·        Humidifier les mousses des boîtiers avec l'antiseptique 3 fois/24 h
·         8 h, 16 h et 24 h (Bétadine® dermique ou Hibitane® champ o,5 % selon le service)
·        Surveillance du pansement : la réfection du pansement s'effectue impérativement dès qu'il est souillé ou non occlusif
·        Surveillance à chaque pansement du point d'entrée, de la bonne fixation du cathéter ....

Signaler au médecin toute inflammation ou suintement de l'orifice cutané.
Contrôle du reflux
·             Le bon fonctionnement du cathéter (perméabilité, positionnement) est vérifié en effectuant un retour veineux (en abaissant le flacon de perfusion en-dessous du plan du patient) à 8 h et 20 h.
Si cathéter bouché : désobstruction du cathéter interdite notamment par manœuvre de surpression à la seringue, appeler le médecin.
·             2 champs ordinaires
·             1 pansement adhésif transparent semi-perméable (10 cm x 12 cm)

II ENVIRONNEMENT DU PATIENT
Le pansement d’une voie veineuse centrale s’effectue comme tout pansement :

- la toilette du patient faite, linge de corps propre
- la chambre propre, le ménage fait selon le protocole de nettoyage et désinfection en vigueur dans l’établissement (après un délai > 1/2 heure)
- la réfection du lit a eu lieu
- Aucune allée et venue ne doit avoir lieu pendant le soin

III  DÉROULEMENT DU PANSEMENT DE VOIE VEINEUSE CENTRALE
1        Installer le patient en décubitus dorsal, lui faire mettre une charlotte (et un masque si non intubé et en fonction de son état respiratoire), et lui tourner la tête du côté opposé au cathéter. Glisser l’alèse à usage unique type ABSORBEX sous le thorax (côté cathéter)
2        Mettre un masque, une charlotte, effectuer un lavage simple des mains.
3        Ouvrir le plateau "VVC", le "pack linge"
4        Enlever le pansement et regarder l’état de la peau (rougeur, induration, écoulement). Si c’est le cas, en référer au médecin.
5        Effectuer un lavage antiseptique des mains, séchage avec essuie-mains stérile
6        Enfiler le sarrau stérile
7        Mettre en place les champs stériles
8        Faire le pansement selon la technique aseptique (cf. la fiche pansement D5 du classeur d’hygiène) en respectant les 4 temps :
- Nettoyage large (jusqu'au(x) 1er(s) raccord(s) avec la BETADINE® Scrub
- Rinçage au sérum physiologique
- Séchage avec compresses stériles
- Antisepsie avec la BETADINE® Dermique
9  Remettre des stéri-strip
10  Couvrir le cathéter et le(s) 1er (s) raccord (s) avec le pansement adhésif transparent semi-perméable.
11  Noter la date de réfection du pansement et l’état local du cathéter sur le dossier infirmier et planifier la date du prochain pansement.


IV RYTHME DE RÉFECTION DU PANSEMENT DE VOIE VEINEUSE CENTRALE
Le rythme de réfection des pansements est de :
- 1er pansement : 48 heures
- pansements suivants : en moyenne 2 fois/semaine (sans excéder 7 jours)
La réfection du pansement est impérative dès qu'il est souillé ou non occlusif.

V ENTRETIEN DE LA LIGNE VEINEUSE
1  MATÉRIEL ET PRODUITS UTILISES
·             Pour l’infirmière
Tenue de soins habituelle
·             Pour le patient
Pas de précautions particulières

·             Pour l’entretien de la ligne veineuse
Produits pour l'asepsie
- Solution antiseptique BETADINE® Dermique (si utilisation d’un autre antiseptique, utiliser HIBITANE® Champ à 0,5 %)
Matériel stérile :
- Compresses stériles
- Rampes stériles, prolongateurs, etc. si changement de ligne

2  PRINCIPES D’HYGIÈNE A RESPECTER LORS DES MANIPULATIONS SUR LA LIGNE VEINEUSE
Toute manipulation sur la ligne veineuse s'effectue dans des conditions d'asepsie rigoureuses en respectant la notion de système clos, toutes les fois où ce sera possible et en réduisant les manipulations.
Principes à respecter :
·             Lavage simple des mains avant toute manipulation
·             Manipulation entre des compresses stériles imbibées de solution antiseptique (Bétadine® dermique ou Hibitane® champ 0,5 % selon la gamme employée)
·             Protection des robinets, raccords, rampes par des boîtiers de protection (imbibés de quelques gouttes d'antiseptique)


3 INTERVALLES DE CHANGEMENT DE LA LIGNE VEINEUSE ET DE SES BOITIERS DE PROTECTION
La ligne veineuse
·             Le prolongateur à proximité immédiate du pavillon du cathéter n’est pas changé pendant l’entretien.
·             Le reste de la ligne veineuse (rampe, tubulures, raccords…) doit être changé deux fois par semaine, le jour de la réfection du pansement.
·             La tubulure pour la nutrition parentérale est branchée au niveau de la rampe à 2 robinets à proximité du patient (cf. schéma de montage de la ligne veineuse) et est changée systématiquement à chaque branchement.
·             En cas de transfusion sanguine le changement de la ligne est immédiat (faire un rinçage de la tubulure après transfusion).
Les boîtiers de protection
·             Les boîtiers de protection de robinet, raccords, rampes (de taille adaptée) sont changés tous les 5 et 7 jours.
·             Ils sont imprégnés de quelques gouttes de solution antiseptique à chaque utilisation (Bétadine® dermique ou Hibitane® champ 0,5 % selon la gamme employée).